Rupture de la coiffe des rotateurs

Les praticiens

Dr Hugues DEMEZON

Lésions de la Coiffe des Rotateurs

La coiffe des rotateurs est un ensemble de plusieurs tendons et muscles venant recouvrir la tête de l’humérus. Ils servent dans les mouvements d’élévation et de rotation du bras et de l’épaule et passent dans un espace assez étroit sous l’acromion (os de l’omoplate).

Avec l’âge les tendons sont moins bien vascularisés et donc plus fragiles. Une tendinite chronique s’installe avec une atteinte du tendon qui va évoluer vers la rupture.

Lorsque toute l’épaisseur du tendon est atteinte, on parle de rupture transfixiante qui ne peut pas cicatriser seule. L’évolution se fait inéluctablement vers l’augmentation en taille de la rupture, le tendon va se rétracter vers l’omoplate et le muscle va dégénérer (amyotrophie).

Ces ruptures donnent des douleurs et des pertes de force importantes voire l’impossibilité de faire certains gestes.

Elles se diagnostiquent à l’examen clinique mais c’est l’IRM ou l’arthroscanner qui permettent de voir précisément l’état des muscles et l’importance des lésions.

Une petite lésion est toujours plus facile à traiter que les ruptures importantes et rétractées qui peuvent dans certains cas ne plus être opérables. Il faut donc un diagnostic précoce de ces lésions et ne pas retarder le traitement chirurgical. Il associe toujours pour commencer des médicaments contre les douleurs (antalgiques), des anti-inflammatoires si le patient les supporte, ainsi que des séances de kinésithérapie. La réparation chirurgicale peut être proposée. Elle se pratique sous arthroscopie. Le but est de réinsérer dans l’os les tendons des muscles arrachés. On utilise des fils fixés sur des ancres résorbables vissées dans l’os pour réinsérer solidement les tendons.

L’anesthésie

L’anesthésie est générale associée à une anesthésie de l’épaule loco-régionale (bloc inter-scalénique) qui vous empêchera de souffrir après l’intervention pendant plusieurs heures.

Une consultation avec un médecin anesthésiste est prévue avant la chirurgie.

L’hospitalisation

Dans la majorité des cas, cette chirurgie se déroule dans le cadre de la chirurgie ambulatoire

La convalescence

Après l’intervention, l’épaule est immobilisée dans une écharpe avec coussin pendant  3 à 4 semaines.

Cette écharpe peut être enlevée pour la toilette, pour manger et pour réaliser des exercices d’auto-rééducation.

La kinésithérapie

La kinésithérapie est très importante. Un protocole vous sera remis à la sortie de la clinique. Pour retrouver la souplesse puis la force de l’épaule, il faut souvent un à trois mois de kinésithérapie bien conduite.