Clinique de l’Épaule Bordeaux

Les Docteurs Etienne BOYER et Hugues DEMEZON sont deux chirurgiens orthopédistes spécialistes de l’épaule.

La Clinique de l’Epaule de Bordeaux est un centre multidisciplinaire réunissant plusieurs compétences autour de l’Epaule (Imagerie, Chirurgie, Rééducation). Le patient reste au coeur du projet de soin avec une prise en charge personnalisée notamment grâce à l’école des patients.

Les pathologies

Les différentes pathologies traitées à la Clinique de l’Épaule de Bordeaux sont classées par type d’articulation.

L’objectif est de vous fournir des informations nécessaires à la compréhension de votre pathologie.

Une consultation avec le chirurgien est nécessaire pour vous fournir des informations personnalisées.

Chirurgie orthopédique & Traumatologique de l’Épaule

Le chirurgien de l’épaule est un chirurgien orthopédiste. Son rôle est de diagnostiquer et de traiter les maladies ostéo-articulaires (os, cartilage, ligament, tendons, muscles, …) intéressant l’épaule.
Les pathologies les plus fréquentes en chirurgie de l’épaule sont :

  • la rupture des tendons de la coiffe des rotateurs
  • l’instabilité de l’épaule ou luxation
  • l’arthrose gléno-humérale

Le chirurgien de l’épaule peut pratiquer une intervention chirurgicale si elle est nécessaire. La consultation auprès du chirurgien ne veut pas nécessairement dire que vous aurez besoin d’être opéré(e). Toutes les solutions médicales appropriées devront être proposées avant la chirurgie qui ne doit pas être perçue comme une solution de dernier recours mais doit faire partie partie d’un véritable plan de traitement.

Nous contacter

Clinique de l’Épaule de Bordeaux

2, Avenue de Terrefort – 33520 Bruges

05 35 54 95 69

– Questions Fréquentes –

 

1) L’arrêt du tabac est il important avant une chirurgie de l’épaule ?

Les risques induits par le tabagisme dans le contexte chirurgical sont liés à la cicatrisation car la fumée de tabac a un effet excessivement néfaste sur les mécanismes de réparation tissulaire. La nicotine inhalée dans la fumée de cigarette inhibe très fortement les processus de réparation tissulaire et osseuse. Ainsi le fumeur développe beaucoup plus d’infections de la cicatrice opératoire que le non-fumeur (risque multiplié par 6). La consolidation osseuse est beaucoup plus lente pouvant amener à l’absence de consolidation (pseudarthrose). Bien que la perspective d’une intervention chirurgicale soit rarement réjouissante, il faut souligner qu’elle peut constituer une opportunité à ne pas gâcher pour arrêter définitivement de fumer.

Pour arrêter, la volonté peut suffire mais le recours à un professionnel de santé peut s’avérer nécessaire. Cela peut prendre la forme de conseils mais également de prescriptions de substitut nicotiniques (patchs et/ou gommes à mâcher) qui sont sans danger pour la cicatrisation. La place de la cigarette électronique comme aide à l’arrêt du tabac n’a pas encore été étudiée en préopératoire. Plus l’arrêt du tabac s’effectue à distance de l’intervention, meilleur sera le bénéfice observé. Dans l’idéal, 4 à 6 semaines constitueraient un délai optimal d’abstinence.

2) En quoi consiste une intervention de l’épaule sous arthroscopie ?

L’arthroscopie est une intervention chirurgicale qui permet d’explorer l’intérieur d’une articulation et d’y intervenir si besoin. Elle est réalisée grâce à un arthroscope qui est un appareil d’optique miniature introduit dans une articulation, à travers une petite incision cutanée. L’appareil d’optique est couplé à une caméra vidéo miniaturisée, reliée à un écran de télévision couleur sur lequel seront visionnés les principaux éléments de l’articulation.L’arthroscopie permet ainsi d’explorer l’intérieur de l’épaule. Si des lésions articulaires doivent être traitées au cours de l’intervention, le chirurgien de l’épaule effectue alors une ou deux autres petites incisions pour y glisser des instruments de chirurgie fins et longs (ciseaux, pinces, etc…).