Rupture du biceps au coude

Les praticiens

Dr Etienne BOYER

Dr Hugues DEMEZON

La rupture du biceps au coude

Le biceps est un muscle qui s’insère en haut sur l’épaule et en bas sur le coude au niveau de la tubérosité bicipitale du radius.

Il a un rôle dans la flexion du coude mais surtout dans la supination.

Il peut s’arracher lors d’un effort violent de soulèvement ou de supination forcée.

Le diagnostic est avant tout clinique. On retrouve dans la majorité des cas un hématome, un moignon musculaire ascensionné et le tendon rétracté peut être palpé (signe de hoock). On retrouve également une douleur et une perte de force lors de la flexion et supination contre résistance.

Une échographie ou une IRM peuvent être demandées pour préciser le diagnostic et la rétraction du tendon.

Le Traitement

Le traitement est fonction de l’âge du patient, de l’ancienneté de la rupture et des impératifs fonctionnels.

  • Traitement fonctionnel

Ce traitement est réservé aux cas des lésions anciennes ou chez les patients âgés ou à faible demande fonctionnelle. Il consiste en la mise en place d’une immobilisation par écharpe simple pour quelques jours, suivie d’une rééducation.

  • Traitement chirurgical

Le geste chirurgical consiste à réinsérer le tendon du biceps sur le radius grâce à des ancres ou à la réalisation d’un tunnel. Cette option est préférée dans le cas des lésions récentes, chez les patients jeunes ou à forte demande fonctionnelle.

L’anesthésie

La chirurgie se déroule en ambulatoire. Elle se pratique habituellement sous anesthésie loco-régionale par bloc axillaire, c’est à dire que seul le bras est endormi.

Une consultation avec un médecin anesthésiste est prévue avant la chirurgie.

L’hospitalisation

Dans la majorité des cas, cette chirurgie se déroule dans le cadre de la chirurgie ambulatoire

La convalescence

Après l’intervention, le coude est immobilisée dans une écharpe pendant 3 semaines.

La kinésithérapie

La kinésithérapie est très importante. Un protocole vous sera remis à la sortie de la clinique.