Tendinite chronique. Conflit sous acromial. Bursite

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry.

Les praticiens

Dr Hugues DEMEZON

Les tendinites chroniques de la coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs est un ensemble de plusieurs tendons et muscles venant recouvrir la tête de l’humérus. Ils servent dans les mouvements d’élévation et de rotation du bras et de l’épaule et passent dans un espace assez étroit sous l’acromion (os de l’omoplate). Entre les tendons et l’os il existe une bourse de glissement qui peut être très inflammatoire dans les tendinites chroniques.

C’est ce que l’on appelle la bursite.

Avec l’âge les tendons sont moins bien vascularisés et donc plus fragiles. Une tendinite chronique s’installe avec une atteinte du tendon qui peut évoluer vers la rupture.

Les causes de la tendinite chronique sont multiples.

  • Les causes mécaniques avec le conflit sous acromial. Dans ce cas l’acromion (os de l’omoplate) est crochu et les tendons de la coiffe qui passent dessous peuvent s’abimer.
  • Les causes dégénératives avec une diminution de la vascularisation du tendon comme le tabac ou certaines maladies métaboliques (diabète, cholestérol..)
  • Une sollicitation excessive du tendon dans certains sports ou certaines activités professionnelles.
  • Souvent il s’agit de plusieurs causes réunies

Les symptômes sont la douleur (surtout la nuit) et la diminution de la force.

Des examens complémentaires permettent de confirmer et préciser le diagnostic:

  • La radiographie et l’échographie de l’épaule
  • une IRM peut être demandée dans certains cas

Le Traitement

Le traitement médical est toujours instauré initialement.

  • Le repos
  • La prise d’antalgiques et d’anti inflammatoires en l’absence de contre indications. Dans certains cas une infiltration guidée sous échographie peut être réalisée
  • La rééducation est très importante et souvent prolongée

Le traitement chirurgical est proposé en cas d’échec du traitement médical

L’acromioplastie consiste à réaliser un rabotage de l’acromion pour éliminer les becs de perroquet

Ainsi les tendons ont plus de place pour passer sous l’os de l’acromion

Elle se pratique sous arthroscopie et nécessite 2 petites incisions.

L’anesthésie

L’anesthésie est générale associée à une anesthésie de l’épaule loco-régionale (bloc inter-scalénique) qui vous empêchera de souffrir après l’intervention pendant plusieurs heures.

Une consultation avec un médecin anesthésiste est prévue avant la chirurgie.

L’hospitalisation

Dans la majorité des cas, cette chirurgie se déroule dans le cadre de la chirurgie ambulatoire

La convalescence

Après l’intervention, l’épaule est immobilisée dans une écharpe pendant 1 ou 2 semaines.

Cette écharpe peut être enlevée pour la toilette, pour manger et réaliser des exercices d’auto-rééducation

La kinésithérapie

La kinésithérapie est très importante. Un protocole vous sera remis à la sortie de la clinique. Pour retrouver la souplesse puis la force de l’épaule, il faut souvent un à trois mois de kinésithérapie bien conduite.